Accueil du site
 
retour à la liste 'Textes et poèmes'   Citadelle
Textes et poèmes du Mardi 02 Novembre 1999

Droits réservés


Les premières lignes de ...




Car j'ai vu trop souvent la pitié s'égarer. Mais nous qui gouvernons les hommes, nous avons appris à sonder leurs coeurs afin de n'accorder notre sollicitude qu'à l'objet digne d'égards. Mais cette pitié, je la refuse aux blessures ostentatoires qui tourmentent le coeur des femmes, comme aux moribonds, et comme aux morts. Et je sais pourquoi.








Copyright Michel Polacco 2021 - Reproduction & Diffusion interdite sans l'accord de l'auteur.
Document imprimé le Mardi 20 Avril 2021
http://www.polacco.fr/www/ciel/read_see/rs_detail.php?ID=148
   Archives des chroniques du ciel
Chargement en cours...
   Archives "à la une"
Chargement en cours...