Accueil du site
 
retour à la liste 'Textes et poèmes'   EDMOND ROSTAND
Textes et poèmes du Mercredi 01 Janvier 1997
LE CANTIQUE DE L'AILE
(extrait)
[...] Dès qu'il fallut mourir pour ce qui vient de naître,
Tomber pour qu'on volât,
La France eut le frisson qui lui fit reconnaitre
Que son destin était là.
Il suffit qu'elle sut qu'une aile était trouvée,
De toile et de roseau,
Pour qu"elle ne fut plus qu'une immense couvée
D'impatients oiseaux.
[...]
L'homme vole, et déjà l'instable vol commence
De s'assurer un peu.
Car nos fins ouvriers avaient le ciel immense
Dans leur bourgeron bleu.
Et c'est pourquoi, souvent, d'en haut, le fier pilote
Rend grâces d'un regard
A l'obscur ajusteur qui tout en bas sifflotte
Sur le seuil d'un hangar !
Il est temps de chanter le cantique de l'aile,
Et que nous nous grisions
D'avoir vu la première et la plus solennelle
De nos évasions !
Quand il partit malgré sa brulante cheville
Blériot nous apprit
Comment on peut changer en aile une béquille
Et la chair en esprit ! [...]


(texte sélectionné pour Concorde Info, la revue de l'association "Promouvoir Concorde", numéro de janvier 1998, à l'occasion du centième anniversaire de "Cyrano de Bergerac". Les poèmes du "cantique de l'aile" datent de 1910-1911 et montrent la judicieuse perception de l'aviation par Edmond Rostand alors qu'elle n'en était qu'à ses premiers bonds...)


Copyright Michel Polacco 2021 - Reproduction & Diffusion interdite sans l'accord de l'auteur.
Document imprimé le Mardi 20 Avril 2021
http://www.polacco.fr/www/ciel/read_see/rs_detail.php?ID=74
   Archives des chroniques du ciel
Chargement en cours...
   Archives "à la une"
Chargement en cours...